Depuis quelques mois et notamment depuis l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis, on en parle très souvent. Ces rumeurs, fausses informations, théories du complot, manipulations médiatiques … sont regroupées sous l’expression incontournable des médias sociaux en 2019 : les fake-news ou fausses informations.

Que sont les fake-news ?

Si les fake-news font beaucoup parler d’elles, c’est qu’elles sont un fléau des réseaux sociaux. Présentes sur tous les réseaux, elles participent à la désinformation générale et pas seulement des plus fragiles puisque même les hommes politiques relaient parfois, bien trop rapidement, des informations nons vérifiées !

Si c’est la viralité des réseaux sociaux qui entretient les fake-news, les situations politiques tendues en sont également une source intarissable. On ne compte plus les manipulations d’images, de vidéos ou de textes, par exemple, sur le mouvement des gilets jaunes depuis le début de la contestation !

Des lois pour contrer les fake-news
Le samedi 22 décembre 2018, Emmanuel Macron a promulgué la loi n° 2018-1202 et la loi organique n° 2018-1201 relatives à la lutte contre la manipulation de l’information. Celles-ci portent particulièrement sur la diffusion de fake-news en période électorale.
Elles permettent à un candidat politique ou à un parti de saisir le Juge des référés pour faire cesser la diffusion de «fausses informations» dans un délai de trois mois précédant un scrutin national.
Par ailleurs, ces lois imposent aux réseaux sociaux des obligations de transparence dans la diffusion de contenus contre rémunération.

Une définition des fausses informations a donc été adoptée : « allégations ou imputations inexactes ou trompeuses d’un fait » qui sont « de nature à altérer la sincérité du scrutin à venir« .

Ces lois ont été adoptées dans un climat très tendu ; l’opposition voyant dans cette volonté de lutter contre les fake-news, une façon de museler légalement les positions adverses.

Des outils en ligne, gratuits

Au-delà des lois et des fake-news à visée politique, il est important pour tout un chacun de savoir se prémunir contre les fausses informations.
Tous les médias, aussi bien la presse écrite que la presse télévisée, ont lancé ces derniers mois, des sites spécifiques de lutte contre la manipulation. Ces sites gratuits et très simples d’utilisation permettent à tous les citoyens d’aller vérifier les informations qui les interpellent et d’éviter qu’elles se répandent sur la toile et fassent “boule de neige”.

Citons par exemple le Decodex du Monde ou encore CheckNews de Libération.

Ainsi, chaque média possède soit son propre outil digital de détection des fake-news soit une rubrique spécifique contenant des articles publiés régulièrement sur les fausses informations les plus marquantes du moment, afin que nous ne restions plus seuls face à nos interrogations.