Monthly Archives

septembre 2015

 

On le sait peu mais la pratique est déjà prohibée.

En 2014, plus de 25.000 procès-verbaux ont été dressés pour ce motif.

Le jet de mégots de cigarette sur la voie publique, constitutif d’une incivilité en matière de propreté, est en effet une infraction déjà sanctionnée par une amende de 35 euros.

De la même manière qu’il est interdit de déposer, abandonner, jeter ou déverser ses déchets sur la voie publique. Les déchets concernés sont, notamment, les poubelles, déjections, sacs plastiques et, plus généralement, tout objet quelque soit sa nature.

A compter du 1er octobre 2015, à Paris, l’amende passera à 68 euros, si le paiement est effectué sur le champ ou dans les 45 jours, et sera majorée à hauteur de 180 euros passé ce délai.

La répression de cette pollution sera donc renforcée d’ici quelques semaines et les sanctions pécuniaires  seront rigoureusement appliquées.

Si cette mesure mérite d’être saluée, elle devrait néanmoins être accompagnée de la mise en place de dispositifs (plus nombreux et systématiques) de récolte des mégots.

Rappelons qu’un mégot de cigarette met entre 4 et 12 ans pour disparaître. Il dégage des métaux lourds et polluants comme la nicotine, le cadmium et le plomb. Les substances toxiques sont nuisibles à la flore et la faune. Jetés dans les caniveaux, ils polluent l’eau et les égouts. Sur les grilles en pied d’arbre, ils sont tout autant nocifs et mettent sérieusement à mal la vie des arbres.

Protégeons donc notre environnement ! Le droit y contribue !